Les bijoux de deuil victoriens

- Époque victorienne

Quand on pense au XIXème, on a facilement en tête l’image d’un joli médaillon qui s’ouvrirait pour révéler le portrait miniature d’une fiancée, ou encore une de ses mèches de cheveux, voire les deux. Il faut dire que c’est à l’époque victorienne que se sont multipliés ces petits objets souvenirs, à valeur sentimentale. Je ne […]

Poursuivre la lecture

Les bijoux de deuil victoriens


- Époque victorienne

Quand on pense au XIXème, on a facilement en tête l’image d’un joli médaillon qui s’ouvrirait pour révéler le portrait miniature d’une fiancée, ou encore une de ses mèches de cheveux, voire les deux. Il faut dire que c’est à l’époque victorienne que se sont multipliés ces petits objets souvenirs, à valeur sentimentale. Je ne […]

08/04/2020

Mes « Filles de joie » rééditées !


Écrire

Tadaaaaam !!! 😀 Comme je l’avais annoncé ici il y a quelques mois, ma trilogie des Filles de joie vient d’être rééditée ! Après avoir été originellement publiée par Les Éditeurs Réunis, ce sont maintenant les éditions Coup d’Oeil qui entrent en jeu. Cette sortie est toute récente, et je n’ai pas tous les détails. […]

29/03/2020

La loi de la coverture et l’indépendance financière des femmes


- Époque georgienne, - Époque Régence, - Époque victorienne

Ah, misère… Non, je ne me lamente pas sur l’orthographe bizarre de coverture (vous avez sûrement deviné que c’est un mot anglais emprunté au français « couverture »). Je me lamente sur le fait que j’ai dit des bêtises dans mon article sur les héritières, ici. J’y expliquais que les personnages austeniens Emma Woodhouse et Anne de […]

25/03/2020

Évolution du blog (3)


Écrire

Vous avez remarqué ? Non ? Ce blog est enfin en anglais !!! 😀 Si, si ! Regardez donc en haut à droite, dans le menu de navigation ! Une étape de plus Je l’ai déjà dit auparavant (ici) : cette version anglaise ne sera jamais très grosse, car je n’ai pas l’intention de traduire […]

21/03/2020

La traduction est terminée !!!


Autoédition

Vous n’imaginez pas le niveau de contentement et de soulagement auquel je suis arrivée… 😀 Non pas que j’étais très stressée par ce dossier (au contraire !), simplement c’est toujours satisfaisant de terminer une étape et de voir que la fin du projet tout entier arrive tranquillement pas vite. OUAIP… Tranquillement pas vite, c’est une […]

02/03/2020

Le (bon) nombre de domestiques


- Époque georgienne, - Époque Régence, - Époque victorienne

J’expliquais ici qu’en utilisant le château de Chatsworth House pour représenter Pemberley dans mon roman La renaissance de Pemberley, j’avais déduit qu’il fallait environ 40 domestiques pour faire fonctionner la maisonnée. Ouaip. 40 personnes au service de seulement 3 (Darcy, sa soeur et Elizabeth). Une des lectrices du blog s’en était étonnée. Ça lui paraissait […]

26/02/2020