Écriture et autoédition

Le blog est en réflexion (et moi aussi…)

Hello, tout le monde !

Non, non, non, je n’ai pas disparu de la surface de la Terre. Oui, oui, oui, je vais bien… 🙂

Cela fait plusieurs semaines que je déserte ce blog et les réseaux sociaux qui l’accompagnent (un bisou à celles et ceux qui m’ont contactée pour me demandait ce qui se passait, d’ailleurs !). Il se trouve que, dans ma vie perso, je tourne en rond à propos de plusieurs sujets différents qui n’avancent pas, ce qui fait que ma motivation à m’occuper de ce blog et à vous fournir des infos marrantes/curieuses/intéressantes sur le XIXe siècle s’en ressent beaucoup. J’ai donc juste fait un gros break, comme ça, sans prévenir. Toutes mes confuses !

Cela dit, en dehors de mes problèmes personnels qui finiront par se résoudre tôt ou tard, je suis aussi dans une réflexion globale autour de ce blog que j’alimente depuis des années à raison d’un article par semaine. La régularité de ce rendez-vous hebdomadaire me plaît bien, mais ça me prend toujours énormément de temps (environ 10 à 12h de travail par article), c’est fatigant et ça ampute le temps que je peux consacrer à d’autres projets (comme… poursuivre mon roman-en-cours-auquel-que-n’ai-pas-touché-depuis-plus-d’un-an, par exemple ? Hum !).

Dans cette situation, je me dis qu’il n’y a que deux issues :

  1. Continuer les articles tels qu’ils paraissent actuellement, mais les publier tous les 15 jours
  2. Réduire considérablement la longueur des articles. Soit en trouvant des sujets plus courts/légers, soit en divisant un sujet long en plusieurs parties, qui seront publiées sur 1, 2, voire 3 semaines d’affilée.

Vous préféreriez quelle solution, vous ?


En conclusion

Suite à vos nombreux commentaires ci-dessous (merci à tous et toutes !), j’en arrive à la conclusion que le mieux est de conserver le même type d’articles, mais de les publier plutôt toutes les deux semaines. Ça me permettra de souffler, tout en conservant la liberté de ton et le plaisir que j’ai à traiter des sujets curieux/marrants/effarants sur le XIXe siècle…

Ne me reste qu’à vous souhaiter de joyeuses fêtes, en attendant de repartir du bon pied dès janvier ! À bientôt ! 🙂

Carte de Noël ancienne, époque victorienne
Vous aussi, vous trouvez cette carte de voeux d’un goût plutôt douteux ? Dans ce cas, allez lire mon article sur les cartes de Noël victoriennes, ici, vous devriez rigoler un peu ! 😉
S’abonner
Notifier de
guest
26 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments