La renaissance de Pemberley une suite d'Orgueil et préjugé de Jane Austen
Écriture et autoédition

Une nouvelle couverture pour « La renaissance de Pemberley » !

SURPRISE !

Je sais, vous ne l’attendiez pas, mais la voilà quand même : la nouvelle couverture de La renaissance de Pemberley ! 😀


Pourquoi ce changement ?

J’en ai parlé plusieurs fois sur ce blog : j’avais mes raisons pour réaliser une couverture minimaliste et abstraite (voyez ici), mais depuis un an et demi j’ai aussi eu de nombreux retours de lecteurs qui ne l’aimaient pas, ou qui ne comprenaient pas pourquoi j’avais fait ce choix à l’opposé des codes habituels pour un roman de type « Jane Austen ». Plusieurs ont lu et adoré le roman, mais c’était clairement en dépit de sa couverture.

Il y a quelques mois, quand j’ai organisé le petit sondage d’opinion qui m’a permis de réaliser la couverture de la version anglaise (les résultats sont ici), j’ai bien compris qu’il valait mieux, en effet, changer cette couverture afin de faire plaisir à tout le monde, être plus tape-à-l’oeil et moins… conceptuelle. Cela dit, je n’étais pas pressée, je ne pensais pas le faire avant la fin de l’année, peut-être même l’année prochaine.

Sauf que j’ai reçu récemment une proposition d’Amazon de mettre mon roman en promo pendant un mois, le genre d’évènement qui me donne une excellente visibilité auprès d’un public qui ne me connaît pas du tout. Je me suis dit que c’était – stratégiquement parlant – l’occasion parfaite pour proposer une nouvelle couverture, et je me suis mise au boulot.


À moitié prix pendant un mois !

Hé oui ! Sur Amazon, La renaissance de Pemberley sera à 50% de réduction pendant tout le mois de septembre !

L’offre sera valable pour la version Kindle ainsi que pour la version papier, alors si vous avez envie de vous réoffrir la nouvelle couverture ou bien de l’offrir à quelqu’un d’autre, ce sera le bon moment pour en profiter ! (restez connectés, je le réannoncerai ici et sur Facebook/Insta quand la promotion commencera) 🙂


Quelques explications sur ce nouveau design

Réflexion

D’après le sondage, j’avais retenu que cette couverture devrait réunir plusieurs choses :

  • un style illustré
  • une silhouette de personnage
  • des couleurs vives et contrastées
  • les indices nécessaires pour reconnaître instantanément l’époque du roman (autrement dit, le bon vêtement) (ça a l’air évident, mais si vous saviez le nombre de romans austeniens qui sont illustrés par des costumes sans aucun rapport !)

À l’origine je voulais embaucher une illustratrice, mais à mesure que je faisais des tests je me suis rendue compte que je pouvais faire une combinaison d’une illustration que j’aurais achetée, et d’un dessin que j’aurais réalisé moi-même (j’ai fait des études d’art il y a longtemps et je n’ai pas complètement perdu la main).

C’est comme ça que j’en suis arrivée à ce concept d’une silhouette d’Elizabeth dans sa robe de jeune mariée – la seule robe qui est décrite dans le roman -, avec en arrière-plan des fleurs élégantes en pleine floraison (l’épanouissement, la renaissance, tout ça, tout ça…), le tout sur un fond blanc et avec une typo sobre vu que l’image est bien assez chargée comme ça…

Inspiration

Je suis retournée voir ce qui se faisait en matière de couvertures illustrées pour des romans similaires. Il y en a deux, en particulier, que j’aimais beaucoup : avec des fleurs sur fond blanc, et ou avec cette silhouette stylisée qui m’a fait penser à ces mannequins pour vêtements aux visages travaillés mais complètement anonymes.

Pour ne pas refaire le coup classique de la silhouette vue de dos – que j’ai déjà fait avec Pemberley’s Renaissance -, j’ai montré Elizabeth de face, mais avec un visage neutre sur lequel chaque lecteur pourra imaginer ce qu’il veut. La position du corps est plus intéressante : je la voulais active, dynamique, dans un mouvement en marche qui montre son entrain et sa vivacité, son passage à l’action. Là, mon inspiration principale vient de ces photos du film montrant Elizabeth en train de marcher ou courir.

Réalisation

Après m’être fait une bonne idée de ce que je voulais, je suis passée à travers plusieurs étapes de réalisation, des croquis de recherche jusqu’à la version finale vectorisée.


En conclusion

Je ne m’amuserai pas à refaire mes couvertures tous les deux ans (quoique… 😉 ), mais là, je suis super satisfaite du résultat et je pense que ça valait vraiment le coup de changer. Ça plaira beaucoup plus à mes lectrices, et puis ça correspond aux codes habituels de ce type de roman, donc il n’y aura plus de confusion possible – et c’est forcément une bonne chose. 😉

Et vous ? Vous en pensez quoi, de cette nouvelle couverture ?

guest
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments