10 ans après : de la fanfiction au roman


Autoédition, Écrire / dimanche, décembre 23rd, 2018

Aujourd’hui, j’ai offert un petit privilège à des lectrices de fanfiction.net :

Suite à un tirage au sort, 10 d’entre elles ont gagné en avant-première un ebook de La renaissance de Pemberley, afin de souligner les 10 ans de cette belle aventure, depuis ses débuts comme petite fanfiction amateure jusqu’à son aboutissement en roman historique complet.

10 ans, c’est long à patienter, pour ces lectrices qui ont aimé la fanfiction et attendaient d’avoir la suite (et la fin) ! Alors j’espère que leur patience en aura valu la peine !

Petit retour…


2008

En rediffusion à la télé, je regarde le film de Joe Wright pour la première fois.

Allez savoir comment, il semblerait qu’Orgueil et préjugés me soit glissé entre les doigts car je n’ai aucun souvenir de l’avoir lu avant ça. Je découvre donc l’histoire d’Elizabeth et Darcy, et c’est le coup de coeur.

Pleine d’idées, je me mets aussitôt à rédiger une fanfiction, que j’intitule La renaissance de Pemberley, et dont je poste les chapitres au fur et à mesure sur fanfiction.net (comme je l’ai fait pour toutes mes autres fanfictions auparavant). Je me souviens encore de cette époque, où je trippais et j’écrivais comme une dingue, poussée par une urgence que certains auteurs reconnaîtront sûrement. Je vous jure que mon compagnon d’alors me prenait pour une folle… 😉

Finalement, le sentiment d’urgence passe, je ralentis le rythme et finis par m’interrompre. Le chapitre 8 ne viendra jamais. J’ai toujours ma ligne directrice générale en tête, mais mon histoire a pris de l’ampleur et, n’ayant pas fait de plan de travail, j’ai fini par m’égarer en cours de route.

Cela dit, je suis convaincue que je vais bientôt m’y remettre…


Et les années passent…

Les années passent, en effet.

De temps en temps, je continue de recevoir des commentaires ou des messages privés de lectrices qui demandent si je compte terminer un jour mon histoire (j’ai laissé la FF en mode “en cours d’écriture”).

En réalité, La renaissance de Pemberley est, de loin, celle de mes fanfictions qui remporte le plus de succès ! Je le vois bien, que les lectrices sont en attente ! Par contre, moi, je suis occupée à d’autres projets. J’ai mis cette histoire dans un coin de ma tête, et je suis toujours certaine de la reprendre un jour, mais pas tout de suite.

2010/2011

J’entame la rédaction de La cantatrice, d’abord le tome 1, puis le tome 2 l’année suivante.

Je fais mes premières armes dans l’édition, je participe à quelques Salons du Livre, et tout ça est très, très excitant !

2013/2014

Je renouvelle l’expérience avec le même éditeur, pour Les filles de joie.

Un an et demi de boulot pour sortir 3 tomes. Je n’ai vraiment plus peur d’écrire de longues histoires, par contre je suis crevée !

AVOIR LE TEMPS… À l’époque de ces romans, j’étais travailleuse indépendante : j’avais donc assez de temps pour écrire, tandis que je réalisais des contrats à côté afin de gagner ma vie.

Mais en 2014, je reprends un emploi à temps plein et là, l’écriture, c’est terminé pour moi pendant un bon moment.


Début 2018

Mi-janvier

Me voilà de retour comme travailleuse indépendante. Je me réjouis, car, ça y est, je vais avoir du temps pour écrire à nouveau ! Et là, c’est une évidence : sur la base de mon expérience passée en édition, je me sens tout à fait en mesure de reprendre ce projet inachevé que j’aimais tellement et que je m’étais juré de terminer un jour : La renaissance de Pemberley.

Je ressors donc ma (vieille) fanfiction. Je la relis, j’éclate de rire devant ses naïvetés et ses maladresses, et je me dis que je vais tout reprendre à zéro ! En deux semaines, je rédige l’élément-clé qui m’avait manqué la première fois : un plan de travail.

Début février

Je commence à écrire le premier chapitre. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que je suis en feu ! Les premiers mois, j’écris à temps plein et j’arrive sortir les 2/3 du roman en un temps record ! Puis le rythme ralentit un peu, jusqu’à ce que, finalement, en septembre, mon manuscrit soit enfin terminé.

Sauf que je pars en vacances, ma réviseure aussi (j’en parlais ici)… Le projet est en pause.

En parallèle de l’écriture, je développe mon projet d’autoédition (vous pouvez suivre mon apprentissage et mes questionnements dans la catégorie “Autoédition”, ici). Une austenerie, c’est un roman qui se prête parfaitement à ce genre de démarche !


Fin 2018

Mi-novembre

Ma réviseure peut enfin travailler sur le manuscrit, pendant que je boucle certaines étapes de l’autoédition. Je commence à compter les jours qui passent…

Mi-décembre

Ça y est ! Le manuscrit est corrigé, validé, déposé en copyright, puis mis en page. Je prépare la version papier, la version Kindle, la version ebook. Et en attendant qu’Amazon m’envoie enfin le test d’impression que j’ai commandé (et qui est la seule chose qui me retient encore de publier), je me tourne vers mes lectrices de fanfiction.net.

Ça fait déjà quelques temps qu’elles sont au courant que la fanfiction aura finalement une suite, et elles sont toujours au rendez-vous, plus patientes (ou impatientes !) que jamais.

Il me semble qu’elles ont bien droit à une récompense, après tout ce temps, non ? 🙂


Vraiment, les filles, merci…

Je ne serai pas l’auteure que je suis aujourd’hui sans toutes ces années passées à écrire des fanfictions amateures. Ces FF sont un exercice d’écriture absolument fantastique, et comme un style d’écriture évolue avec le temps, on n’a jamais fini de s’exercer.

J’ai donc une grande reconnaissance envers toutes ces lectrices (dont certaines sont elles-mêmes auteures de fanfictions) qui m’ont suivie fidèlement depuis le début de l’aventure, et il était normal que ce soit elles qui soient les toutes premières à bénéficier du roman.

Et tant qu’à faire… je me suis dépêchée de faire vite, juste avant Noël ! 😉

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.