Le pap boat : encore une saucière qui n’en est pas une


Époque victorienne / mercredi, septembre 18th, 2019

Aujourd’hui, un petit article que je vais essayer de faire pas trop long parce je suis actuellement en vacances, mais que je rigole quand même à l’idée de comparer cet objet curieux avec le bourdaloue dont je vous ai parlé ici.

Ni l’un ni l’autre ne sont des saucières, même ça y ressemble fortement.

Est-ce que vous devinez à quoi ça sert ? Non ?


Un pap boat pour les bébés

La définition

TRADUCTION LITTÉRALE : pap boat = bateau à bouillie 😉

Celle-là, il fallait la deviner, car ça ne tombe vraiment pas sous le sens, n’est-ce pas !

Le pap boat est une coupelle dans laquelle on versait la bouillie pour nourrir les bébés
Pap boat en argent datant de l’époque édouardienne

Un pap boat est un petit récipient en forme de bateau, avec un bec allongé, et qui sert à verser de la bouillie dans la bouche d’un bébé. Il peut avoir une petite anse, mais pas toujours. Et, pour le coup, c’est à peine de la taille d’une saucière (et pas d’un bourdaloue !), car ça ne fait pas plus d’une douzaine de centimètres de long. Juste de quoi tenir dans le creux de la main !

Pas con, ça… Plutôt que de donner la bouillie à la cuillère (dont on sait à quel point ça va être un massacre pour les vêtements de bébé, ses cheveux, la chemise de papa/maman, le chien qui passe par là, le carrelage, voire même les murs de la cuisine…), on la fait un chouia plus liquide et on la verse directement dans le gosier de notre oisillon en sevrage.

L’origine de ce drôle de mot

Aussi surprenant que ça puisse paraître, le mot « pap » viendrait du bruit que fait un bébé qui ouvre la bouche pour réclamer à manger.

Euh… Pourquoi pas !

Mais les sources que j’ai consultées (voir à la fin de cet article) expliquent sans trop de précision que cette onomatopée serait d’origine scandinave. Des Scandinaves ? Quels Scandinaves ? Parle-t-on des vikings qui ont envahi l’Angleterre dans les premiers siècles après J.C. ? Ou bien d’une appropriation beaucoup plus récente ?

Je penche pour la seconde solution, surtout quand je vois qu’en réalité le mot pap signifie bouillie en néerlandais. Vu la promiscuité entre l’Angleterre et les Pays-Bas, qui ont toujours entretenu d’importants échanges commerciaux, il me semble plus logique de penser que c’est une simple appropriation par les Anglais d’un mot hollandais. Je sais pas vous, mais quand on me parle de Scandinaves, ce n’est pas tout de suite aux Hollandais que je pense… 😉

Toujours est-il que le mot pap boat apparaît pour la première fois dans les écrits au début du XVIIIème siècle. L’objet, lui, devait déjà être utilisé couramment dans la population bien avant ça, et il le sera ensuite jusqu’au début du XXème.

COMMENCER LA BOUILLIE : Elle se compose de farine délayée dans de l’eau, du lait ou du bouillon, de porridge d’avoine, ou encore de pain bouilli dans de l’eau. On peut ajouter d’autres ingrédients pour agrémenter (beurre, sucre, etc).

Le passage à l’alimentation solide est un cap important pour un bébé. L’allaitement était, pour la mère, une responsabilité énorme, car un nourrisson est déjà suffisamment à risque de mourir, alors si, en plus, la mère ne produit pas assez de lait… Pouvoir enfin se défaire de cette menace en passant à la bouillie devait être pour elle un immense soulagement.

Des pap boats de tous les styles

Contrairement à certains accessoires dont je vous ai déjà parlé et qui sont typiques d’une classe sociale élevée (comme le wax jack, ici) ou bien d’une personne très précise (comme la châtelaine, ici), les pap boats sont utilisés par toutes les couches de la population. Après tout, tout le monde fait des bébés, non ?

On en trouve donc de très simples ou de très riches et ornés, en bois, céramique, porcelaine, verre, étain ou argent, selon les moyens dont dispose la famille.

Ensemble de pap boats, petits récipients servant à donner la bouillie aux bébés

Un pap boat pour les invalides

Ce qui fonctionne pour les bébés fonctionne également pour les malades alités ou les vieillards qui ont du mal à s’alimenter seuls : c’est aussi un pap boat qu’on utilisait pour leur faire manger de la bouillie ou les faire boire. Un objet utilisé au quotidien par les infirmières dans les hôpitaux.

Dans ce cas, comme la personne était allongée (ou à peine relevée par des oreillers) et qu’on voulait être sûrs de ne pas en foutre partout, les pap boats pour invalides étaient plus fermés, avec un bec verseur identique à celui d’une théière.

Le pap boat, avec un bec verseur, servait à verser la bouillie ou le bouillon dans la bouche des malades ou des vieillards qui ne peuvent plus s'alimenter seuls

Il arrivait aussi qu’on laisse auprès du lit un petit réchaud afin que le contenu du pap boat ne refroidisse pas, advenant le cas où le malade ne pourrait pas tout avaler d’un coup.


En conclusion

Puisqu’on en est à parler de pap boats, je vais terminer en élargissant un peu le sujet…

Ensemble de timbale, rond de serviette, coquetier et cuillère

Avez-vous déjà eu une timbale en argent entre les mains ? J’en ai une qui me vient de ma grande-mère. Au début du XXème siècle (et même encore maintenant, quoique ce soit beaucoup plus rare), on offrait un petit ensemble d’objets en argent pour apprendre à manger. Ça servait généralement à commémorer le baptême de l’enfant, alors on gravait son nom, ou bien ses initiales, ou encore la date du baptême. L’ensemble comprenait la timbale, mais aussi le coquetier, le rond de serviette et une cuillère : le parfait nécessaire de l’enfant qui apprend à manger et à se tenir à table !

Vous allez me dire : « Tu parles encore de jolis objets en argent »… 😉 Bah oui ! Je trouve ça tellement joli, justement ! Et puis ce sont les pap boats en argent gravés avec des initiales qui m’y ont fait penser, puisque, pour un bébé, l’étape qui suit le passage à la nourriture solide c’est d’apprendre à manger à table, comme un grand… 🙂

Je ne sais pas avec précision à qui correspondent les initiales sur ce pap boat, mais je devine que, comme pour les timbales, ce sont celles de l’enfant auquel il est destiné.

SOURCES :
The feeder guy : Pap boats
Silver collection : pap boat
Rubell’s antiques : My antique “Blue Onion” pap boat
Pinterest : pap boat
Transferware pap boats

9 réponses à « Le pap boat : encore une saucière qui n’en est pas une »

  1. j’avais mal lu le début de l’article et je pensais que c’était un mini wc pour les petits :)) je trouvais ca abusé quand même! Mais non heureusement !! Pas mal l’idée en tout cas !
    Tu as vraiment une connaissance de ce monde qui fait réver. Mais où vas tu chercher tout ca ??!!
    Merci !

    1. Ha ha ! Non, même si ça ressemble à un mini bourdaloue, ça n’a rien à voir ! 😉

      En fait, je ne fais que me laisser guider au hasard de mes recherches sur cette époque… J’ai une liste de sujets que je prévois aborder un jour ou l’autre dans ce blog, mais ensuite ça peut être une photo étonnante que je vois passer en cherchant autre chose, ou bien je lis sur un sujet et ça me fait penser à un autre, ça soulève une question… Et voilà comment je me retrouve à sortir des articles sur des sujets rigolos 😉 C’est un petit jeu sans fin !

  2. En italien, bouillie pour bébé se dit « pappa »! (Prononcer pappppppa, à ne pas confondre avec paaaaaapa, le pape ou papàààà, le papa).

    1. Ah, ben voilà une autre origine similaire ! Merci pour l’info !

      C’est vrai que c’est probablement dû au babillage d’un enfant qui réclame à manger, tout ça… En tout cas, ça serait très logique de le penser. Les linguistes s’accordent à dire que le son « mama » est le premier que le bébé utilise (et comme c’est la mère qui est son principal interlocuteur, c’est à elle qu’on associe ce son, et au fait qu’elle nourrit l’enfant au sein), alors que le son « papa » apparaît après. Par extension, « mama » désignerait la mère et son lait, alors que le son « papa » désignerait ce qui est extérieur à elle et qui vient ensuite… notamment la bouillie ! 🙂 Ça se tient, il me semble, non ?!

      En passant, si la linguistique autour des mots Maman et Papa t’intéresse, je te conseille la vidéo de Linguisticae :
      https://www.youtube.com/watch?v=bxPdmEmNCaU

  3. Merci pour ta réponse! Interessante, ton idée du lien entre « pap » et « papa »! La vidéo est passionnante! Merci aussi, au passage, d’avoir éclairé ma lanterne: dans « Wives and daughters » (again, pardon), on voit un pap boat dans une des scènes! Et je me demandais: « mais pourquoi donc lui font-ils donc boire la sauce, à ce pauvre enfant? » 🤪

    1. Ha ha ha !!! Et merci à toi pour le fou-rire que j’ai eu en lisant ton commentaire « mais pourquoi donc lui font-ils donc boire la sauce, à ce pauvre enfant? » 🤪

      Je n’avais du tout vu passer cette scène dans Wives and Daughters, mais je leur tire mon chapeau : c’est le genre de détail de la vie quotidienne qui est super intéressant à montrer dans un film ou une série d’époque…

  4. Ravie de te convaincre d’une des qualités de la série! Et il y a tellement d’autres petits détails et objets dans cette mise en scène! Je me pose une autre question: pourquoi Hyacinth est elle horrifiée lorsqu’elle apprend que Mr Gibson aime manger du… fromage? Était-ce si exotique? Dans un autre commentaire, tu disais fantasmer sur Mr Preston et trouver Molly gourde, j’aimerais tellement arriver à te convaincre du contraire! Preston est limite pédophile en draguant une minette de 15 ans… comme Wickham, d’ailleurs. Et Molly serait gourde si elle disait Amen à toutes les décisions que les adultes semblent vouloir prendre pour elle, ce qui est loin d’être le cas. Elle est assez enfantine au début, mais je pense que c’est un effet de la mise en scène pour souligner le contraste de son évolution!

    1. Pour le fromage, je ne sais pas trop. Les Britanniques ne sont pas réputés pour leurs fromages, mais ils en avaient tout de même quelques uns, et ça faisait partie de leur alimentation. C’est peut-être juste une question de goûts personnels de la part de Hyacinth ?

      Et pour ce qui est de Molly, ma perception du personnage est probablement dû à l’actrice, Justine Waddell, que je ne trouve pas très expressive (j’ai la même opinion de Jennifer Ehle, la Elizabeth Bennet de 1995…). Tu ne seras probablement pas du tout d’accord si tu es fan, mais perso je trouve son jeu d’actrice plutôt fade en général (ça inclut 1 ou 2 autres séries similaires dans lesquelles je l’ai vue) à moins que ça ne soit dû à l’ambiance typique de ces séries BBC des années 90. Tout ça fait que le personnage de Molly ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, cela dit je suis bien d’accord qu’elle évolue, elle est jeune et naïve au début et prend beaucoup plus d’assurance par la suite. Et puis il faudrait voir comment elle est décrite dans le roman.

      Quant au fait de draguer des gamines de 15 ans, c’est choquant pour nous, mais pas pour les gens de l’époque 😉 Le concept d’adolescence n’existait pas, et à partir du moment où une fille était réglée et « formée », elle était vite considérée comme une jeune femme bonne à marier.

  5. Merci pour ta réponse! C’est vrai qu’elle n’est pas toujours au top de son jeu… mais bon, le pap boat, le pap boat! Ça rachète tout!! 😉😉😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.