Mes « Filles de joie » rééditées !


_ Écriture / dimanche, mars 29th, 2020

Tadaaaaam !!! 😀

Comme je l’avais annoncé ici il y a quelques mois, ma trilogie des Filles de joie vient d’être rééditée ! Après avoir été originellement publiée par Les Éditeurs Réunis, ce sont maintenant les éditions Coup d’Oeil qui entrent en jeu.

Cette sortie est toute récente, et je n’ai pas tous les détails. Tout ce que je peux vous dire, c’est que pour le moment ce n’est distribué qu’au Québec et au Canada (en librairie, sur le site de l’éditeur, ou sur Kobo.com/ca). Si vous êtes dans le reste de la francophonie, vous pouvez toujours vous tourner vers eux pour ce qui est de la version ebook, et dès que j’en saurai plus, je vous préviendrai :).

En attenant, je vous laisse découvrir les nouvelles couvertures et les nouvelles 4èmes de couverture ! 😀

(et je vous ai remis les premiers chapitres, aussi, parce que… pourquoi pas, hein ! :p)


Volume 1 – Le Magnolia

Les filles de joie - Tome 1 - Le Magnolia

Dans le Boucherville de la fin du XIXe siècle, un luthier de grande réputation jette sa fille à la rue, car elle est tombée enceinte sans fréquentation officielle. Adémar refuse que Victoire souille le nom respectable des Boivin, qu’il a bâti un violon à la fois. Sous le choc, mais rêvant d’aventure et de liberté, Victoire atterrit donc à Montréal, où elle lutte pour survivre. Voyant ses dettes gonfler et la faim la tenailler en permanence, Victoire accepte la proposition de Madame Angèle, qui est toujours à la recherche de belles filles bien éduquées pour animer les soirées dans ses salons.

Au Magnolia, établissement jouissant d’une grande renommée, Victoire apprend alors les bases du plus vieux métier du monde sous les conseils avisés de ses consoeurs. Sa beauté et son raffinement lui confèrent d’ailleurs une popularité des plus lucratives. Mais Victoire, encore éprise de liberté, est-elle prête à passer le reste de ses jours enfermée dans une cage, si dorée soit-elle ?


Les filles de joie - Tome 2 - L'heure bleue

Au Magnolia, Victoire s’habitue à sa nouvelle vie malgré tous les aléas qu’elle comporte. Que ce soit le fils de la matrone qui utilise les filles de la maison quand bon lui chante, les menaces continuelles de grossesse ou de maladies, ou encore les fantasmes étranges de certains clients ; il est parfois difficile d’attendre patiemment que sa dette diminue, surtout selon les calculs douteux de Madame Angèle.

Toutefois, Victoire se taille une place plus qu’enviable auprès des hommes qu’elle rencontre soir après soir. Parmi eux, il y a Laurent qui l’invite à des soirées privées, Émile, un artiste sans le sou avec lequel elle se sent en confiance, et le juge Édouard qui semble en savoir long sur la jeunesse de la tenancière… La popularité de Victoire ne l’empêche pourtant pas de faire partie de la grande famille du Magnolia. Ensemble, les filles se serrent les coudes, toutes conscientes qu’une maison de bonne réputation assure de bonnes conditions. Mais, avec le temps qui passe, la jeunesse et la beauté s’étiolent. Victoire sera-t-elle un jour libre de ses pas et maître chez elle ?


Les filles de joie - Tome 3 - La grimace du tigre

Maintenant officiellement la favorite de la maison, Victoire s’est installée dans une routine bien rodée. C’est dorénavant elle qui mène le jeu au Magnolia. Elle a su profiter des opportunités qui s’offraient et est appréciée des clients comme de ses camarades. Mais elle doit faire preuve de vigilance pour maintenir son bateau à flot. Heureusement, elle ne manque pas d’amis ni de contacts. C’est côté coeur que les choses se compliquent…

La jeune femme aimerait bien bâtir un foyer avec Émile, le seul qui ne lui réclame rien, mais ce rêve lui semble hors de portée, surtout lorsque les dettes grimpent. Alors que ce dernier se dérobe devant les questions importantes, Laurent, lui, cherche de plus en plus à s’imposer auprès d’elle. Et il y a le petit Félix, qui vient tout bouleverser. Victoire, plus déterminée que jamais à réaliser ses rêves d’une vie normale loin de Madame Angèle et des hommes qui passent chaque soir, veut de l’argent, beaucoup d’argent. Elle est prête à tout, mais rien n’est encore gagné et le temps joue contre elle…

Voyez comment la misère des uns fait le bonheur des autres dans la conclusion enlevante de cette trilogie se déroulant dans le Montréal de la fin du XIXe siècle. Découvrez l’envers du décor d’une existence hors norme où l’instinct de survie cherche à percer les portes closes.

0 0 vote
Cet article était
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments